Actualités

Je viens de terminer la réalisation de plusieurs cartons pour le vitrail. Ce fut pour moi une expérience enrichissante par la rencontre du maître verrier et des commanditaires. J’ai rivalisé d’efforts pour simplifier le dessin et les silhouettes des figures dans le but de les rendre interprétables par le fabricant. Je n’ai pas hésité à associer le jaune d’or de la robe du loriot au magenta des fleurs de magnolias pour la complémentarité parfaite des couleurs bien que ce volatile ne fréquente pas particulièrement les parcs et jardins où croit l’arbre du printemps. Ce furent quelques semaines riches d’échanges et de recherches pour mener à bien ce travail.

 

 

 

Jusqu’au 14 Mai inclus, Christian Gysler accueille mon travail en sa galerie de Genève Suisse. On peut y voir une série d’oeuvres sur les oiseaux, poissons et la botanique. Sont présentées également 2 pièces dans le sillage du détournement d’objets ainsi que des aquarelles en volume.Flyer recto HD Philippe Marle-2

 

Atelier  » tulipes «   premier atelier de l’année laissant augurer un printemps imminent, avec  quelques élèves passionnés un après-midi pour approcher les corolles des tulipes. Apprendre à être heureux, ce n’est pas difficile.Elèves MF + Dan 1

 

 

 

 

 

Un hiver à l’atelier : Les élèves ont commencé les sujets d’hiver. Yveline Courvoisier à l’élaboration d’une planche naturaliste sur les fruits exotiques, Ici, ce n’est plus la juxtaposition simple d’une silhouette à côté d’une autre,  on observe une savante mise en page dynamique et équilibrée. Le papier blanc neige restitue les tonalités éclatantes des kakis, mangoustans et grenades. Félicitations à l’auteur !

yveline atelier. red jpg

 

 

 

 

 

 

Poissons-passions

La fin de l’été et le début de l’automne sont pour moi, une nouvelle fois l’occasion de peindre et dessiner des poissons. C’est mon fils Pierre qui m’emmène à la pêche, à bord de sa superbe barque. Dès qu’un poisson est capturé, s’il constitue un spécimen intéressant pour le dessin, on rejoint la rive et on le dépose dans l’herbe humide. Il faut faire vite.

barbeau couleur site

J’attends que les nageoires soient bien déployées et je photographie puis il rejoint sa rivière.

Si c’est un grand poisson, je fais un cliché pour la tête, un pour le centre du corps et un dernier pour la queue. Assemblés, cela peut faire un très très long poisson mais comme les pêcheurs exagèrent toujours la dimension de leurs prises…..

brochet proie boisBrochets, barbeaux et gardons peuplent les murs de l’atelier où ils ont été créés d’après les photographies, sur fond blanc pour mettre en exergue les silhouettes fuselées et adaptées à leurs différents modes de vies.

Certaines oeuvres sont tracées sur des planches de merisier. pour le coup, ce sont de véritables planches naturalistes. Les silhouettes à la mine de graphite sont réhaussées de crayon noir, crayon blanc, encres de Corée et gouaches. Chaque matériau à sa place, le résultat est saisissant ! Les ondes du bois se substituent à celles de l’eau et la tonalité ocre rose / vert du fruitier donne une profondeur toute particulière au dessin.

Une de mes élèves me suggérait, tout récemment d’employer du noyer la prochaine fois ; et pourquoi pas du pêcher aussi !

24 Octobre 2014